Women in Tech : Histoire(s) de Femmes dans l'Univers de la Technologie

  • posté le
  • par ESENS

A l'occasion de la journée internationale des droits de la femme, le mois de mars chez ESENS était dédié aux femmes de la tech au travers d'un challenge d'équipe dont l'objectif était de (re)découvrir les profils de femmes qui ont marqué l'Histoire et le monde de la tech.

Dans cet article, loin d’être exhaustif, nous leur rendons à nouveau hommage en vous présentant un petit échantillon des travaux incroyables réalisés par quelques-unes d'entre elles !

Hedy Lamarr


Née en 1914, à Vienne, Hedy Lamarr se fait connaître à Hollywood comme une des plus belles femmes du monde. Mais elle était bien plus que ça ! Pendant la seconde guerre mondiale, elle crée avec son acolyte George Antheil le 'Secret Communication System'. Il aura fallu 59 années pour que son invention, un système de codage des transmissions par étalement de spectre, soit reconnue. C’est à Hedy Lamarr et à George Antheil que nous devons les bases de nos technologies mobiles comme le GPS ou le Wifi !


Roberta Williams

Passionnée de contes, Roberta parle des jeux vidéos comme on parle de livres. La découverte des micro-ordinateurs est pour elle une révélation. La possibilité d’ajouter une dimension supplémentaire aux histoires en permettant à chacun d’interagir et de pouvoir contrôler ce qu’il se passe la lance dans la création de jeux vidéos. Avec son mari, développeur, ils montent leur entreprise, la Sierra On-line, qui connaît un succès phénoménal. Roberta écrit la plupart des jeux de l’entreprise, comme le légendaire King’s Quest qui fait d’elle la plus célèbre auteure de jeux d’aventures !


Grace Hopper

Cette informaticienne américaine et Rear admiral de la marine américaine a contribué à l’évolution des langages de programmation. C’est à elle que nous devons le Cobol, un des langages de programmation les plus utilisés qui fut une vraie révolution industrielle. Elle met aussi au point les premiers supercalculateurs et a rendu populaire la notion de bug. En 1969, elle reçoit le Computer Science Man of the Year Award. En 1973, elle devient la première femme et la première personne américaine à recevoir le Distinguished Fellow of the British Computer Society. Enfin, en 1971, l’Association for Computing Machinery crée en son honneur le prix ACM Grace Murray Award qui récompense le/la jeune informaticien(ne) de l’année.


Margaret Hamilton


Margaret n'a que 24 ans quand elle se tourne vers les études mathématiques et intègre le MIT en tant que programmeuse en 1960. Elle y développe des programmes informatiques de prévision météorologiques sur ordinateur. Au même moment, le projet Apollo voit le jour. Margaret propose les algorithmes nécessaires au fonctionnement du système embarqué du programme. Elle vient bousculer la communauté d’hommes en travaillant de longues heures le soir et le week-end, avec sa fille, encore petite, à ses côtés. Et c’est justement grâce à une maladresse de cette dernière que Margaret aura l’idée de prévenir ce qu’il pourrait se produire dans l’espace. Elle conçoit ainsi, avec son équipe, un système d’exploitation capable d’attribuer des priorités au programme de l’ordinateur. La maladresse de sa fille aura sauvé le projet Apollo !


Williamina Fleming

Edward Charles Pickering, astronome et physicien de l’Observatoire de Harvard, déçu de ses collaborateurs, décide en 1881 d’embaucher sa serveuse, Williamina, comme employée. Impressionné par ses résultats, c’est finalement une équipe de 11 femmes qui se forme. Elles participent à l'analyse des photographies prises par le télescope de l'observatoire et sont supervisées par Williamina. Prenant de plus en plus d’importance au sein de l’observatoire, Williamina Fleming crée une méthode de classification des étoiles. C’est à elle que nous devons la découverte de 59 nébuleuses, de plus de 310 étoiles variables et de 10 novæ.


Annie Easley


Cette mathématicienne de renom a, comme beaucoup de femmes, commencé en tant que calculatrice avant de devenir programmeuse. C'est une des premières informaticiennes à avoir travaillé pour le National Advisory Committee for Aeronautics et pour l'organisation qui lui succède : la NASA. Elle y travaille sur les batteries et notamment celles qui sont à l’origine des voitures hybrides d'aujourd’hui. De ses 30 années de travail à la NASA, elle retint plus de bons que de mauvais souvenirs, bien qu’elle exprima avec transparence la discrimination raciale à laquelle elle fût confrontée. Son nom et son image étaient systématiquement effacés des projets sur lesquels elle travaillait et elle n’avait pas droit aux même avantages que les autres employés. Qu’à cela ne tienne ! Elle n’a jamais laissé quoi que ce soit la détourner de ses objectifs de vie. Son travail le plus célèbre a été sur la fusée Centaur grâce à laquelle la première sonde spatiale a atterri sur la lune !  


Elizabeth Smith Friedman

Ce nom est longtemps resté inconnu jusqu’à ce que les recherches d’un écrivain ne le mènent aux dossiers de son mari, Smith Friedman, qui était son plus grand fan ! Tout ce qu’elle faisait, toutes les nuances et les profondeurs de son génie sont relatés dans ses écrits. Il raconte notamment que les hommes du gouvernement venaient frapper à leur porte pour demander à Elizabeth de résoudre des énigmes. Elle s’amusait à dire qu’elle le faisait pour se débarrasser d’eux, même s’il s'appropriaient ensuite les mérites de son travail. La cryptanalyste brisait les codes et a notamment percé les mystères d’Enigma, la machine à coder allemande. C’est elle qui est parvenue à déchiffrer les codes nazis de la Seconde Guerre mondiale, sauvant de ce fait des millions de vies !


Gladys West


Gladys naît en 1930 dans une famille d’agriculteurs, au sein d’une communauté de métayers. Première de sa classe au lycée, elle obtient une bourse pour étudier les mathématiques en Virginie. En 1956, elle commence à travailler à la Naval Surface Warfare Center Dahlgren Division où elle est la deuxième femme noire à être employée. Elle commence à recueillir des données à partir des satellites et en plus de son travail de programmeuse d’ordinateurs à grande échelle, elle devient chef de projet pour les systèmes de traitement des données utilisées dans l'analyse des données satellitaires. L’US Navy considère qu’aujourd’hui, si nous bénéficions de tous les avantages du GPS, c’est grâce au travail de Gladys West !


Betty Holberton

La motivation de Betty Holberton à se surpasser remonte à son tout premier jour de cours à l’Université de Pennsylvanie. Son professeur de mathématiques lui avait alors demandé si elle ne serait pas mieux à la maison à élever des enfants... Déterminée à prouver sa valeur, elle choisit de faire des études supérieures en mathématiques et en journalisme, un des seuls domaines ouvert aux femmes en 1940. Betty a fait partie des six programmatrices originales de l’ENIAC, le premier ordinateur numérique électronique à usage général, et c’est à elle que nous devons les points d'arrêt dans l'ordinateur de débogage. Betty Holberton est considérée comme la pionnière du logiciel.


Ada Lovelace


Née en 1815, Ada Lovelace n’est pas seulement la fille du poète Lord Bayron. Sa mère, une aristocrate érudite et férue de mathématique, tient à focaliser l’attention de sa fille sur les sciences dures plutôt que sur son père absent. Dès ses 16 ans, Ada veut développer une 'science poétique', ce que nous appelons aujourd’hui l’intelligence artificielle. Pendant plus de 20 ans, elle travaillera avec le mathématicien Charles Babbage, à améliorer la machine analytique, ancêtre de l’ordinateur moderne, avec 100 ans d’avance ! Alors qu’elle doit traduire un article sur une machine analytique, sa passion la pousse à ajouter ses propres idées qui finiront par être trois fois plus longues que l’article original. Dans ses notes, elle décrit comment des codes pourraient être créés et permettre à la machine de gérer les lettres et les symboles en plus des chiffres. Le premier codeur du monde… est une femme !


Envie de rejoindre la dream team ESENS ? Venez jeter un œil à nos offres d'emploi !

Actualité récente

VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITE

ESENS lance VéloCity !

ESENS lance VéloCity, son programme dédié à ceux et celles qui souhaitent une alternative aux transports en commun ou aux abonnements de vélos en libre-service !​

Lire la suite