Progressive Web Apps : La Stratégie de Google

  • posté le
  • par ESENS

Les monopoles du marché OS

'82%'. C’est le chiffre annoncé par l’institut de recherche Gartner sur la part de marché que représentent les distributions Windows dans le monde par la firme éponyme. Suivi timidement par Mac OS qui détenait 13% des parts en 2017.

Ces chiffres n’intègrent cependant pas les appareils mobiles qui, une fois pris en considération, placent Android en tête du peloton avec plus de 58% des parts du marché des systèmes d'exploitation, toujours selon Gartner.

Android trône donc sur le secteur mobile et Windows sur celui du PC. Si la tendance devait se poursuivre, ces deux mastodontes devraient voir leur règne se prolonger encore de belles années...

Et pourtant... Vous auriez dit à un T-Rex que l’astéroïde de Chicxulub allait mettre fin à son règne séculaire, il ne vous aurait probablement pas cru... Mais l’histoire en a voulu autrement.

Vous diriez à Android que son empire allait péricliter, il ne vous croirait probablement pas non plus... et pourtant les PWA font déjà leur entrée dans notre horizon.

PWA, mirage ou révolution des usages ?


Mais qu’est-ce qu’une PWA ? Wikipédia nous explique :

Une progressive web app (PWA, applications web progressives en français) est une application web qui consiste en des pages ou des sites web, et qui peuvent apparaître à l'utilisateur de la même manière que les applications natives ou les applications mobiles. Ce type d'applications tente de combiner les fonctionnalités offertes par la plupart des navigateurs modernes avec les avantages de l'expérience offerte par les appareils mobile.

Pour synthétiser un peu, une PWA est une application ou un site web qui ressemble à une application mobile native.

Fort de ce constat, il est légitime de se demander en quoi le steak haché peut remplacer la côte de bœuf maturée, en quoi le succédané peut remplacer l’original ?

Pour répondre à cette question, faisons une petite rétrospective sur des années de développement mobile desquelles peuvent se dégager quelques critiques :

- Développer une application mobile est un projet à part entière et il faut souvent développer deux applications pour le même besoin.
- Ce sont des technologies différentes de celles utilisées pour le développement web et il faut s’entourer de compétences adéquates et coûteuses.
- La longévité d’une application mobile dépasse rarement un mois sur un appareil, à part si vous développez un outil d’entreprise.
- Il faut développer et contrôler chaque application pour chaque plateforme : iOS, Android... Windows Phone ;)
- Il faut du temps pour valider et distribuer l’APK sur le Store
- etc.

Mais les PWA étant des applications web émulant des applications natives par le biais d’API d’accès aux fonctionnalités du mobile (gyroscope, accéléromètre, caméra, géolocalisation…) et via l’utilisation de service worker pour la gestion des contenus, elles viennent palier aux défauts explicités plus haut.

À titre de comparaison avec les sites web classiques, les cas d’étude délivrés par quelques grands noms du web sont saisissants :

Twitter annonce que les PWA lui ont permis d’augmenter de 75% le nombre de Tweets envoyés. L'entreprise annonce également une augmentation des visites de 65% et une diminution de 20% du nombre de sorties du site via des liens externes.

Pinterest annonce quant à lui une augmentation de 40% du temps passé par les utilisateurs sur la plateforme, sans compter les revenus publicitaires ayant grimpés de 44% avec le nombre de clics sur les publicités qui a augmenté de 50%.

Google à la conquête de nouveaux horizons

À cela s’ajoute un point capital en lien avec la géographie des utilisateurs qui prend tout son sens du point de vue de la stratégie de Google et de leur vision sur le long terme : l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles et l'amélioration de la qualité de vie des pays émergents se font de manière concomitante et l’évolution de ces indicateurs sont fortement corrélés.

Avec l’amélioration du niveau de vie, via l’augmentation des revenus, et l’accès au commerce mondial, les habitants des pays émergents d’Asie de l’Ouest et d’Afrique accèdent plus aisément à ces technologies et c’est par l’utilisation de cette technologie autrefois inaccessible (Skype, par exemple) que ces utilisateurs améliorent leur niveau de vie.

Les nouveaux marchés à conquérir sont donc non plus dans le monde occidentale ou l’Asie de l’Est, où la transition numérique est déjà largement engagée, mais bel et bien en Afrique et en Asie central, deux régions du monde qui partagent un point en commun : le coût élevé de la data.

Et c’est bel et bien à ce facteur que les PWA s’attaquent en proposant une diminution colossale de la taille des applications (-70% de consommation de données pour Twitter).

Cette perspective réanime des dissensions internes longtemps dissimulées à l’arrière dans le clair-obscur de l’image lustré de Google. Elle réveille des soifs de conquêtes en friche, ravive des sentiments de revanche. Il n’y a plus de doute, la guerre entre Android et Chrome OS aura bien lieu.

La domination absolue et unilatérale d’Android sur les OS mobiles a longtemps relégué Chrome OS au second rang. On se souvient notamment des tentatives de distribuer Chrome OS à travers Chromebook, concept de stockage intégral dans le cloud Google.

Mais les temps changent et les PWA pourront très bientôt remplacer les applications web natives. ChromeOS est désormais totalement compatible avec les applications Android et la pénétration des Chromebook et des tablettes sous ChromeOS dans les écoles américaines (de la maternelle à l’université) profile un changement des habitudes des étudiants. Ces étudiants, qui constituent le vivier de la future masse active sur le marché de l’emploi, travaillent actuellement sur Mac et iPad et pourrait de ce fait passer aux solutions Google.

Nous assistons probablement aujourd’hui au supplice d’Android qui paye son hubris par la marche lente vers son remplacement par une solution unifiée avec ChromeOS et qui sait ? Peut-être Fushia OS.

Article rédigé par Simon | Retrouvez tous nos articles sur le Blog ESENS

Vous êtes à la recherche d'un nouveau challenge ? Rejoignez l'équipe ESENS en postulant à nos offres d'emploi !

Actualité récente

VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITE

La Soirée ESENS 2019

Comme chaque mois de janvier, ESENS débouche le champagne pour démarrer l'année en beauté et partager un bon moment tous ensemble. Venez revivre la soirée en photos !

Lire la suite

ESENS fête Noël à Disneyland !

Pour célébrer les fêtes de fin d'année en famille et terminer 2018 en beauté, toute l'équipe ESENS était invitée pour une journée magique à Disneyland Paris !

Lire la suite