Retour sur la Craft Conf 2022

  • posté le
  • par ESENS

Les 2 et 3 juin derniers, ESENS était à Budapest pour le grand retour de la Craft Conf !

Manu et Andrés, membres de la DT, nous font le récap de ce rendez-vous international dédié au Software Craftsmanship


Bienvenue sur la scène de la Craft Conf 2022 !


Chaque année, la Craft Conf réunit les plus grands noms du secteur sur la scène internationale de la livraison logicielle, et cette fois encore, après 3 ans d'absence, beaucoup avaient fait le déplacement jusqu'à Budapest afin de partager avec nous leurs réflexions et leurs projets.

Kelsey Hightower, Neal Ford, ou encore Kevlin Henney, étaient notamment présents sur place, et de nombreux autres intervenants internationaux étaient également de la partie, en physique et à distance.

On trouve de tout à la Craft Conf : des talks autour de pratiques pour construire nos propres pratiques agiles (so meta…), autour de designs patterns logiciels et d'architecture, des présentations de solutions, ou encore des ateliers d'application du Domain Driven Design.

En attendant les replays de cette édition 2022 sur YouTube, voici un petit teasing des talks qui bous ont le plus marqué...

The rise of reactive microservice


Dans ce talk très condensé, David Leitner nous a expliqué, en partant d'une architecture microservice standard synchrone, les différents problèmes pouvant être rencontrés, et comment les régler en passant, petit à petit, à une architecture micro-services réactive.

Un véritable voyage à ne pas manquer quand le replay sera disponible sur YouTube !


L’architecture réactive finale


The Secure Software Supply Chain


Dans ce talk, mené sous forme de table ronde, Kelsey Hightower et Adrian Mouat nous ont expliqué pourquoi il est nécessaire de s'intéresser non seulement à la sécurité de nos infrastructures et à celle de nos applications, mais également à la sécurité dans la chaîne de livraison et au niveau des livrables de cette dernière.

Les deux speakers recommandent notamment de faire de la signature systématique de nos commits une priorité, l'objectif étant d'éviter que des personnes malveillantes puissent les modifier et y insérer du code à notre insu.


Taking the 737 to the MAX


Lors de cette session, Nickolas Means nous a expliqué comment l'approche 'pure business' de Boeing depuis la fin des années 90 a pu conduire à des défaillances de l'auto-pilote et mener au désastre.

De la création du Boeing 737, au rajout de réacteurs qui auraient nécessité des formations de pilotage cependant négligées par des aspects contractuels, ce talk avait également pour but de nous montrer comment une modélisation systémique de leur organisation aurait pu permettre à Boeing de détecter en amont les dangers posés à la sureté.


Une représentation de la pensée systémique expliquant les problèmes de sûreté liés au Boeing 737 MAX


Vous pouvez retrouver dès à présent une version alternative de ce talk sur YouTube :



Architecture for Flow with Wardley Mapping, DDD, and Team Topologies

Susanne Kaiser nous a donné un talk très complet au sujet d’une méthodologie permettant le design, la construction et l’évolution adaptive de systèmes à l’aide de techniques issues de la stratégie Businness, comme le Wardley Mapping, de la conception et de l’architecture logicielle (DDD), et de l’organisationnel avec l’utilisation de topologies d’équipes.



La méthodologie DDD & Wardley Maps permet notamment de séparer, selon les besoins, ce que l’on souhaite développer en interne vs. ce que l’on souhaite acheter ou déléguer à des partenaires


Ce talk a été très apprécié par la communauté et Susanne devrait prochainement sortir un livre sur sa méthodologie.

Vous pouvez d'ores et déjà retrouver sa présentation, livrée lors d'autres conférences, sur YouTube :




How Replit manages hundreds of thousands of containers


Replit est un IDE permettant à ses utilisateurs de collaborer et d’exécuter leur code en ligne.

Nous avons eu l’opportunité d’écouter Luis Héctor Chavez, Lead Platform Engineer de la plateforme, nous raconter l’évolution de la stack Replit, qui fournit à présent des milliers d’environnements de développement.

Derrière ce service, se trouve toute une plateforme composée d’images Docker tournant sur des machines virtuelles hébergés sur GCP et Luis nous a notamment partagé les motivations derrière leurs choix techniques, comme la préférence de Docker à Kubernetes, ou pourquoi GCP plutôt qu'un autre fournisseur Cloud, ainsi que les leçons tirées de ces choix.

En bref, un important partage de connaissances et d'informations liées à la conception d’une solution de cette envergure.


Luis Héctor Chavez présente, pas à pas, l’historique de l’architecture GCP de Replit


Le mot de la fin 

Manu, Tech Lead Full Stack et membre de la DT ESENS

C'était ma seconde fois à la Craft Conf de Budapest et cette nouvelle édition était bien à la hauteur de mes attentes.

L'évenement était notamment très bien ficelé côté orga, plus encore que dans la plupart des autres conférences tech auxquelles j'ai eu la chance de participer.

Les talks, quand à eux, touchaient aussi bien à des problématiques d'architecture logicielle, qu'aux méthodologies de tests ou d'organisation de travail et d'équipe, sans oublier les stratégies de déploiement et de montée en charge.

Seul petit bémol : j'aurais adoré avoir accès à une description plus détaillée des talks au préalable afin de pouvoir mieux guider mes choix sur place car, à mon sens, le contenu de certaines des présentations ne faisaient pas entièrement justice à leur titre.

Andrés, Lead Developer Cloud & IoT et membre de la DT ESENS

Pour ma part, c'était une première à la Craft Conf et j'ai beaucoup apprécié l'évènement.

Les intervenants étaient captivants et les sujets très variés. La conférence couvre vraiment tout le spectre de la conception et du développement logiciel, en passant par l’aspect humain qui influence énormément le domaine du software craftsmanship.

Côté orga, les séances étaient réparties sur deux 'tracks', ou alternativement sous forme d'ateliers à part. Les conférences les plus importantes se sont donc déroulées sur les deux scènes principales et une troisième scène 'Innovation' était également érigée au milieu des stands, avec au programme de nombreux retour d’expériences, entre deux placements de produits ;)

Les ateliers, quant à eux, ont été l’opportunité d’intéragir avec les autres participants de la conférence et de découvrir leurs profils et leurs motivations. Des rencontres très agréables !

Et tout comme Manu, je ferais également état de l'excellente organisation de l'évenement dans un cadre très sympathique : un parc ferroviaire où l’on a même pu embarquer pour un tout autre voyage à bord d’un mini train ! :D

Train-train quotidien pour Andrés et Manu à la Craft Conf ;)


En bref, une conférence vraiment agréable où l’on peut croiser des passionnés, comme nous, et des speakers de haut niveau, très ouverts à la discussion.

A très bientôt, Budapest !


------------------------------

Article rédigé par Manu, Tech Lead Full Stack et membre de la DT ESENS, et Andrés, Lead Dev Cloud & IoT et membre de la DT ESENS | Retrouvez tous nos articles tech sur le Blog !

Vous êtes à la recherche d'un nouveau challenge technique ? Rejoignez l'équipe ESENS en postulant à nos offres d'emploi !

PARTAGER CET ARTICLE